Comment le coaching 

rend l’inconfort plus que confortable ?

Vous êtes confrontés à des situations de changements professionnelles qui vous bouleversent profondément et cela génère chez vous une anxiété que vous souhaiteriez voir disparaître ? Vous aimeriez aborder ces situations avec plus de sérénité et en faire de véritables opportunités pour apprendre à mieux vous comprendre ? Le coaching apparaît comme un moyen rapide et efficace de surmonter ces situations d’inconfort de façon durable.

 

Nous attribuons de plus en plus une place centrale au travail qui contribue de la sorte à notre quête identitaire. La carrière est un moyen de se réaliser, de s’épanouir et constitue à ce titre un élément structurant de la vie d’un individu.

 

La scène du travail donne lieu à des chamboulements profonds, nos croyances, nos valeurs, nos comportements mais aussi nos émotions et nos espoirs peuvent être brutalement bousculés sans que l’on réussisse réellement à l’identifier clairement. Ce sentiment d’inconfort n’est pas nécessairement désagréable pour tout le monde, il peut être au contraire parfois très appréciable de sentir que l’on évolue, que l’on change. Après tout, le désordre, le questionnement et la souffrance sont des facteurs de création et de progrès.

Nous ne sommes simplement pas tous égaux face à ces périodes de changements intenses, à ce qu’elles demandent en termes de temps et d’énergie. Nos interactions avec notre environnement intérieur et extérieur s’en trouvent modifiées et peuvent rapidement décourager le peu d’efforts que nous avons mis à essayer de suivre la cadence.

 

Quoi qu’il en soit, le monde du travail, la collaboration avec sa hiérarchie et ses collègues, l’ensemble des interactions qui animent la vie quotidienne professionnelle ainsi que nos missions et nos réalisations ne nous laissent jamais indemnes. Rappelez-vous comme vous étiez plein d’émerveillements, de questionnements, d’attentes et d’envies au tout début de votre carrière et constatez le changement et les différentes étapes par lesquelles vous êtes passés pour être la personne que vous êtes aujourd’hui. Il est clair que la maturité professionnelle se gagne à la sueur de son front.

 

De plus, la complexité de nos vies personnelles et professionnelles liée à un contexte social et économique exigeant et compétitif rendent précaires notre quête identitaire. Le chemin est semé d’embûches.

C’est dans ce contexte que le coaching personnel et professionnel connaît un essor important.

Le coach dans son rôle d’aiguilleur met à disposition des outils et des questionnements puissants ayant pour objectif de favoriser le développement du coaché vers un mieux-être et un alignement de sa personnalité. Cette situation particulière de co-construction offre un espace privilégié et unique pour qui veut s’interroger sur ses aspirations professionnelles et ses motivations existentielles profondes. La méthode a pour vocation de favoriser la prise de conscience du client en s’appuyant exclusivement sur sa manière de percevoir le monde, agissant ainsi tel un miroir permettant l’observation et la réflexion sur ses propres systèmes de fonctionnement.

 

Il est comparable à la thérapie en ce sens qu’il permet de prendre le temps de réfléchir, de se comprendre, se retrouver, … mais il s’en distingue par son processus ayant pour finalité la mise en mouvement sur une durée relativement courte, entre 7 et 10 séances généralement, mais durable vers un objectif que le coaché souhaite atteindre.

 

Bien que la pratique se démocratise depuis quelques années, les croyances autour de la profession sont multiples et divergentes. Le choix du bon coach est une question importante à laquelle il peut être difficile d’apporter une réponse notamment pour les non-initiés. Un coach n’est pas un guide ou un conseiller mais un professionnel capable d’une posture aussi bienveillante que confrontante pour vous permettre de choisir le chemin qui vous ressemble afin d’avancer sereinement vers la prochaine étape de votre existence.